Les nouveaux aide-bergers

Les chiens de protection, comme le patou mais pas que, sont de nouveaux acteurs de la montagne. Face au retour de certains prédateurs comme le loup, les bergers ont adopté ces nouveaux compagnons de travail.

Mais voilà, cette grosse peluche poilue, adorable de prime abord, peut-être très impressionnante ! Et notre réaction face à elle inadaptée.
C’est connu la peur engendre la peur, l’agressivité engendre l’agressivité. Car face à vous le chien est méfiant et vit votre arrivée comme une intrusion.

Il faut savoir que le chien de protection vit depuis ses premiers mois au sein du troupeau. Sa mission est de protéger les brebis, sa famille, et d’agir si une menace se présente.

Il réagit alors en manifestant des comportements de mise en garde à votre encontre (aboiement, rapprochement, grognement) pour vous dissuader de vous rapprocher davantage du troupeau, d’abord il doit s’assurer que vous ne représentez pas un danger particulier.
Si, malgré ses avertissements, vous ne vous arrêtez pas à son approche, vous continuez de vous approcher du troupeau et vous semblez même vouloir passer au beau milieu, les signaux d’alerte s’accentuent : le chien peut vous considérer comme une réelle menace.

Dans l’histoire tout le monde se sent agressé et a peur… Pas bon… Mais bonne nouvelle, dans cette situation vous pouvez agir :

FAIRE RETOMBER LA TENSION ET RASSURER LE CHIEN

Voilà en résumé la principale consigne à garder en tête, mais comment ?

Comment se comporter face à un patou ?

Une vidéo humoristique et une BD bien ficelée (plus bas) valent mieux qu’un long texte.

Qu’est-ce qu’un patou ?


Les reflexes à adopter face à un patou.


En résumé

  • Signalez-vous : à l’approche du troupeau faites un peu de bruit, parlez fort « Hè on arrive » pour que le chien vous repère. Il travaille principalement la nuit, quand les prédateurs sont actifs et la journée il se repose. S’il vous repère un peu tard, trop proche, il peut avoir une réaction virulente.
  • Arrêtez-vous, et laissez le chien vous identifier. Il a besoin de s’approcher pour vous distinguer, vous sentir. Et ne pénétrez pas dans le troupeau.
  • Restez calme, même si le patou peut être impressionnant il ne fait que son travail et s’il trotte vers vous, c’est pour vous identifier et faire passer son message « touche pas à mes brebis ! ».
  • N’essayez pas de l’impressionner, l’agressivité engendre l’agressivité. Donc ne voyez pas de l’hostilité dans son ardeur mais de l’appréhension pour ses brebis.
  • Gardez vos distances au maximum avec le troupeau, contournez le dans la mesure du possible. Puis faites comme si tout était normal, regardez le chien de côté, pas dans les yeux, parlez-lui calmement, comme si vous le félicitiez, et reprenez votre discussion en le laissant vous suivre. Il se lassera une fois que vous serez à bonne distance du troupeau.
  • S’il est un peu trop proche ou qu’il ne semble pas se calmer, mettez un objet entre vous et le chien : votre sac à dos, votre vélo (duquel vous serez descendu dès que vous aurez repéré le troupeau bien entendu) ou une veste. Mais ne menacez pas le chien avec, vous ne ferez qu’aggraver la situation.
  • Si la situation ne semble pas s’apaiser le mieux est de faire demi-tour, c’est frustrant certes mais c’est bien plus raisonnable.

Maintenant que vous êtes avertis : bonne randonnée !

Vous aimerez aussi

Préparer sa sortie en montagne et son sac

Préparer sa sortie en montagne et son sac

Sortie en montagne préparée = sécurité

En savoir plus

Le Parc des Ecrins, un trésor à préserver

Le Parc des Ecrins

Un trésor à préserver

En savoir plus

Les alpages, cohabitation avec les bergers et les troupeaux

Les alpages

Cohabitation avec les bergers et les troupeaux

En savoir plus