Un monde sauvage qui a ses règles

« Le majestueux Parc des Écrins, paradis naturel » comme le titre Arte dans un documentaire qui pointe chaque merveille de cette richesse biologique exceptionnelle.

« Majestueux », « paradis », « merveille », « exceptionnelle » … Vous pensez qu’on force un peu sur les adjectifs ? Faites un petit tour dans les Ecrins et on en reparle…

11 Parcs Nationaux ont été créés pour que la nature soit la maitresse des lieux. La présence de l’homme n’a pour finalité que de préserver ou apprécier sa richesse.

Ainsi, le garde du Parc national l’étudie et agit pour sa protection. Le gardien de refuge la privilégie dans son activité, l’observe et participe à sa protection comme à notre sécurité. Et nous, simples randonneurs, nous lui rendons hommage en écarquillant les yeux, en guettant l’apparition d’un animal, en souriant face à tant de magie…

La réglementation dans le coeur du Parc national des Ecrins

Le cœur du Parc national est un territoire naturel, ouvert à tous, mais soumis à une réglementation qu’il est nécessaire de connaître pour préparer son séjour.

Le Parc des Écrins est un espace protégé dont le territoire se partage entre un «cœur» et une «aire d’adhésion».
Le cœur fait l’objet d’une réglementation spécifique pour répondre à ses missions de protection et de gestion conservatoire, contrairement à l’aire d’adhésion.
Cette dernière se compose des communes ayant choisi d’adhérer à une charte. Il s’agit d’un projet de territoire sur 15 ans axé sur la valorisation économique du patrimoine et le développement durable, en s’appuyant notamment sur l’agriculture et le tourisme. Cette charte assure la cohérence et une «solidarité écologique» entre ces deux zones de statut distinct.

Limites du Par national des Écrins

Sur le terrain, les limites du cœur du parc national des Écrins sont matérialisées par les drapeaux bleu-blanc-rouge peints sur des rochers.


Conseils aux randonneurs et réglementation

Voici les conseils des gardes du Parc national des Écrins que vous croiserez peut-être au détour d’un chemin.

Panneaux d'information du Parc national des Écrins
Panneaux d’information du Parc national des Écrins

Extrait de la réglementation du Parc national des Écrins

  • Pas de chien, même tenu en laisse : pour la tranquillité des animaux sauvages et domestiques.
  • Les exceptions concernent les chiens de travail (chien d’avalanche, de conduite et de défense des troupeaux, chien d’aveugle) dans le cadre de leur activité.
  • Ni cueillette, ni prélèvement : animaux, plantes, minéraux et fossiles appartiennent au paysage.
  • Les activités traditionnelles perdurent : pâturage, fauche des prairies, cueillette de quelques plantes et fruits à usage familial.
  • Pas de chasse : ici tous les animaux sont protégés.
  • Pas de déchet : pour conserver la nature propre.
  • Redescendez les détritus dans la vallée qui est équipée pour les traiter ou les recycler.
  • Pas de feu : pour éviter incendies et dégradations du sol.
  • Ni bruit, ni dérangement : pour la quiétude de tous.
  • Pas de camping : pour préserver la beauté des sites.
  • Le bivouac est autorisé de 19h à 9h à plus d’1h de marche des accès routiers et des limites du parc.
  • Pas de véhicule : cet espace se découvre à pied, la circulation est interdite en dehors des voies autorisées.
  • Pas de VTT : cet espace se découvre à pied, sauf cas particuliers signalés sur site.
  • Le vol libre et le vol à voile font l’objet d’une réglementation spécifique.
  • Pas de survol motorisé, drones y compris : il est interdit à moins de 1 000 m du sol.
  • Ne pas couper les lacets des sentiers : ne sortez pas des sentiers pour la tranquillité de la faune sauvage et, très important, ne coupez les lacets pour éviter la dégradation et l’érosion du sol.

Localisation

zone réglementée du cœur du Parc national des Écrins

Vous aimerez aussi