Vie des montagnes

10138399-diaporama

10138399-diaporama

La cueillette en tout genre occupait les journées. Notamment le ramassage de fleurs appelées vulgairement "chardon" pour donner à manger à un ou deux cochons montés eux aussi en alpage.

À propos : Vie des montagnes

Le foin, cet or de montagne servant à alimenter les bêtes tout l'hiver sera redescendu sur des luges/traineaux par les sentiers. Une entreprise bien délicate et pourtant nécessaire. D'ailleurs on trouve une signification de Vaujany, en "val jaunit" qui pourrait s'expliquer par la couleur que prend le vallon recouvert de champs en été.
Sur l'alpage, la vie était ponctuée de corvées en tous genres, qui riment pourtant avec espace, liberté et entraide.
Près des chalets se trouvait une cave voutée, gardant le frais (le frigo d'antan), que l'on appelle "le stou". Il était un moyen de conserver le fromage, les tommes et le beurre.
La traite des vaches permettaient de faire du beurre et surtout de le vendre. En effet, à Vaujany, les pâturages comptent parmi les plus étendus et les plus productifs du canton en beurre et en fromage. Selon l'Abbé Bayle, Vaujany est même une des communes qui exporte le plus.
Les jours de pluie, annonçaient parfois la venue des hommes du bas. Les pères montaient apporter des provisions à la famille. A cette occasion, du bon pain non rassis allait faire l'objet de succulents déjeuners ou d'un goûter de tartines de beurre attendu des enfants.

Tarifs

Gratuit

Accès libre.