Une piste cyclable, mais pas que…

La voie verte trace dans la plaine de la Romanche un trait d’union naturel entre les vallées de l’Oisans.

Elle relie Venosc à Allemond, et a pour ambition de relier l’Oisans à Grenoble à l’avenir. Comme un cordon qui serpente dans la plaine de vallée en vallée, la voie verte remplace la route pour que la mobilité douce devienne réalité sur le territoire. Plus qu’une piste cyclable, c’est un espace de loisirs à part entière que les uissans se sont appropriés.

Le tracé

Allemond

Bourg d’Oisans

Venosc


Un voyage au cœur des montagnes sans dénivelé

La Voie Verte Oisans, vue d'en haut.

Chouette c’est plat !

Entourée de hauts sommets, la vaste plaine de l’Oisans propose un nouveau visage depuis la création de la voie verte. Se déplacer sans voiture d’Allemond à Venosc, en passant par Bourg d’Oisans, n’est plus synonyme de « stress ».
Au contraire, un vrai moment de ressourcement vous attend sur les berges de la Romanche. Avec un goudron tout beau, tout neuf, toutes les pratiques s’y côtoient : à vélo, en roller ou sur son skate par exemple ! 
Oubliez la route départementale, la voie verte permet d’éviter l’axe principal très fréquenté et de redécouvrir cette plaine méconnue. C’est également la possibilité de passer d’une vallée à l’autre, et même de grimper en altitude grâce aux ascenseurs valléens à chaque bout du parcours avec les télécabines d’Allemond et Venosc.


2 tronçons, 2 ambiances

Bourg d’Oisans est au centre de la voie verte et de chaque côté l’itinéraire propose sa propre ambiance.

La Voie Verte Oisans - Profiter de la fraîcheur des sous-bois

En direction de Venosc, on se balade sous les arbres.

La voie verte longe d’abord la falaise, les sources de La Rive puis le Vénéon. Au programme : bain de forêt au rythme des sons de la nature ; un peu de sport en se challengeant sur la montée, courte mais intense, avant d’arriver aux Gauchoirs ; et avant-goût des sommets avec le fougueux Vénéon qui arrivent directement des glaciers.

En direction d’Allemond, la vue s’ouvre sur les sommets de Belledonne.

Le long de la Romanche, les coquelicots habillent délicatement les champs de la plaine. Le tracé est droit jusqu’au pont Rouge où une petite portion de route vous ramènera à Allemond, le long de l’Eau d’Olle.


Une voie multi-usages et 4 saisons

AU PRINTEMPS, dès la neige fondue…

Au printemps, vous savourez la nature qui se réveille avec le gazouillis des oiseaux et les premières fleurs. Dès la neige fondue, les premiers cyclistes se remettent en jambe sur leur vélo pour aller au marché de Boug d’Oisans, le samedi. A chaque passage on peut voir la végétation gagner en ampleur et en beauté !

Les cyclistes plus sportifs ne rateront pas la chance d’éviter la route départementale pour filer rapidement au pied du col de leur choix. Attaquez-vous au col d’Ornon, avec sa route peu fréquentée qui serpente à flanc de montagne, ou aux fameux virages de l’Alpe d’Huez. Les cyclistes qui visent la montée de la Bérarde éviteront peut-être de se mouiller les pieds en passant par la route plutôt que par la voie verte et son passage à gué.

Un itinéraire fraîcheur pour l’été

L’été vous pourrez vous abriter « à la fraîche » sous les arbres pour une balade Bourg d’Oisans/Venosc. L’itinéraire a quelque chose de bucolique, les points d’eau s’enchaînent et ne se ressemblent pas. Du lac bleu avec ses pontons et ses tables de pic-nic, au turquoise du lac de Buclet avec ses pêcheurs. De la magie de la cascade de la Pisse, aux rives du Vénéon et ses eaux glaciaires. Et enfin, poussez jusqu’à Venosc pour aller rencontrer les artisans du village.

La balade à vélo, tranquille sera l’option familiale parfaite. Les enfants enfourcheront leurs engins favoris, vélos ou trottinette, ou prendront place dans une carriole à l’arrière, fièrement tractée par papa ! Les ados n’auront aucune excuse : le skate offert à Noël roule à merveille sur le beau goudron lisse…
Depuis Allemond, partez faire un pique-nique à Buclet, puis continuer jusqu’à la cascade de la Pisse. Ensuite demi-tour conseillé, car la montée des Gauchoirs risque de déplaire aux petits mollets.

Vous l’aurez compris, qui dit points d’eaux, dit pêcheurs. Alors ne vous étonnez pas si vous voyez passer un cycliste avec une canne dans le dos ! Véritables amoureux de nature et de coin calme, vous serez peut-être tentés de les imiter… 
En fin de journée, faîtes comme les gens du coin, chaussez vos baskets pour un petit footing. La fraîcheur de la végétation emplit rapidement les abords de la voie verte dès le soleil caché par les montagnes, et c’est tant mieux !

Toute la magie des sous-bois à l’automne

L’automne, on savoure le camaïeu de couleurs chaleureuses des arbres qui enflamme le paysage. L’odeur de l’humus, l’air vif et la lumière douce… Comme un air de Canada au cœur de l’Oisans.

En hiver, la voie verte se pare de blanc

Quand la nature cristallise. Raquettes aux pieds, la plongée dans le silence de la neige procure un apaisement immédiat. Ou, si les conditions le permettent, vous pourrez même y faire du ski de fond quand les berges de la Romanche sont tracées à cet effet. Et pour ne pas perdre le foncier, l’été on se met au ski roue !