Le Parc national des Écrins est l’un des dix parcs nationaux français

Créé en mars 1973, il couvre 61 communes à cheval sur 2 départements : l’Isère et les Hautes-Alpes. Il est constitué de sept vallées principales, profondes et pénétrantes qui convergent vers ce haut massif : la Champsaur, le Valgaudemar, le Valbonnais, l’Oisans, le haut Briançonnais, la Vallouise et l’Embrunais.

Qu’est-ce qu’un parc national ?

C’est un territoire généralement vaste dont la richesse biologique, la qualité paysagère, l’intérêt culturel et le caractère historiquement préservé justifient une protection et une gestion qui garantissent la pérennité de ce patrimoine considéré comme exceptionnel.

 

Le parc des Ecrins en Oisans :

L’Oisans, est une terre de hautes cimes, vallées profondes, glaciers et paysages d’une sauvage beauté. C’est lui qui confère au parc national son caractère et son statut de parc européen de la haute montagne.

Après la création éphémère d’un « parc national de la Bérarde » en 1913, il faut attendre 1973 pour la création officielle du parc national des Écrins sous l’impulsion des alpinistes, des associations naturalistes et du Club Alpin Français.

Le cœur du Parc est un territoire de haute montagne à l’architecture complexe. Sommets, arêtes, parois, grandes faces nord drapées de glace, arides éboulis, alpages aux pelouses rases, lacs, torrents, cascades, refuges, cabanes pastorales, réseau ténu de sentiers sans cesse remis en cause, inlassablement entretenus.
Et ce sont ces sentiers qui permettent la découverte d’une nature préservée dont la richesse de la faune et de la flore suscite l’intérêt. Ecole de l’humilité, le cœur du parc national des Ecrins est avant tout porteur des valeurs immatérielles qui fondent les rapports des hommes avec la nature sauvegardée et les grands paysages.

En 1995, la première réserve intégrale de France dans un parc national est créée dans le célèbre site du Lauvitel. Ce sont sept cents hectares de montagne totalement protégés soustraits à tout type de fréquentation et d’usage sauf de suivis scientifiques : un vaste échantillon de nature alpine de référence. La vallée du Vénéon est la vallée la plus profonde du massif, elle conduit montagnards et visiteurs au cœur du massif reprenant les voies pionnières des Gaspards, Turcs, Rodiers, qui symbolisent l’alpinisme et l’ouverture de l’Oisans au tourisme de découverte.

La réglementation du Parc préserve la haute valeur patrimoniale de ce territoire d’exception. Merci de la respecter.

Maison du Parc de Bourg d’Oisans

La maison du Parc national des Écrins à Bourg d’Oisans est ouverte au public toute l’année :

  • Juillet / août : tous les jours de 10h à 12h et de 15h à 18h
  • Hors juillet / août : de 9h à 11h et de 13h30 à 16h sauf le mercredi après-midi, les week-ends et jours fériés.

En été, vous pouvez également trouver de l’information sur le Parc à Venosc, Saint-Christophe, La Bérarde, le musée de Bourg d’Oisans et la maison des Alpages à Besse-en-Oisans.

la Maison du Parc est une espace accueillant qui introduit à la visite des vallées de l’Oisans et du massif des Ecrins. La faune, la flore, l’histoire et les métiers de la montagne sont largement présentés en image sur des supports ludiques et interactifs !
Une salle de lecture accueille les enfants avec livres et jeux et une large documentation sur le Parc est consultable sur place.
La maison propose également des expositions temporaires, des conférences et une boutique. Projection de film sur demande.

Animations :
En été, des rencontres avec des garde-moniteurs sont proposées sur le terrain.
Enfin, des soirées conférences sont organisées par les gardes moniteur du Parc ou par des partenaires sur des thématiques liées à la découverte de l’environnement.

Renseignements

Pour en savoir plus et connaître le programme d’animation de la maison du Parc de Bourg d’Oisans, adressez-vous directement à :

Maison du Parc National des Écrins – Rue Gambetta – 38520 Le Bourg d’Oisans