Sur la route entre Grenoble et Briançon, Bourg d’Oisans se situe sur un axe de communication majeure pour traverser les Alpes. Étendue sur 22 km, la commune englobe toute la basse plaine agricole de la Romanche, de Rochetaillée jusqu’au début de la vallée du Vénéon, avec le lac du Lauvitel. Le bassin de Bourg d’Oisans, bordée de falaises plissées et de versants boisés très abrupts, est très caractéristique du travail d’érosion et d’accumulation réalisé par les eaux des glaciers.

Aujourd’hui
Saturday18 November
-3 - 4 °C
Nuages épars débutant dans la soirée.
Venir à Bourg-d'Oisans 
713 m.
Village de vallée
3196 Lits touristiques
Lignes de bus – Gare routière
un Bourcat
une Bourcate
  1. Position centrale
  2. Commerces et services
  3. Espace naturel protégé du Lauvitel
  4. Marais de Veille Morte (Natura 2000)
  5. Vestiges de la Voie Romaine
  6. Musée des Minéraux et de la Faune des Alpes

Loisirs

L’été Bourg d’Oisans devient pour 3 mois la plus importante station touristique de l’Isère : les cyclistes de tous les pays y apprécient la proximité des cols mythiques du Tour de France, les amateurs d’activités de pleine nature viennent y pratiquer la randonnée pédestre, le VTT, l’escalade, la randonnée équestre, la pêche, le canoe, etc.
La qualité environnementale du territoire communal est largement reconnue avec les 700 hectares en « réserve intégrale » du Lauvitel, un tiers de son territoire situé dans la « zone cœur » du Parc National des Ecrins, ainsi que les espaces classés Natura 2000.

Histoire et Patrimoine

Depuis Grenoble, la route qui conduit au Montgenèvre est l’itinéraire le plus court pour se rendre en Italie, ce qui en fait depuis l’antiquité un enjeu important. Au lendemain de la soumission des Ucenis au 1er siècle avant JC, les romains développèrent un axe de communication au cœur de cette région. Le chemin de Rochetaillée (voie taillée dans la roche) sur la commune atteste de l’existence d’une voie romaine. Au lieu dit on peut toujours voir des traces de cette ancienne voie, légèrement en hauteur sur les flancs de la falaise.
Au Moyen-Age la plaine de Bourg d’Oisans est recouverte d’un lac inondant l’ancienne cité St Laurent du lac (nom d’origine). Le village était alors installé sur le bord d’un étroit cône de déjection, hors des atteintes de l’eau, aux alentours de l’église actuelle.
La plaine a ensuite été gagné pied à pied sur la Romanche, elle était parsemée de fermes et de hameaux, jadis grenier à blé, puis à foin, de l’Oisans. Les agriculteurs de la plaine avaient presque tous une activité complémentaire : guides pour les voyageurs, colporteurs, mineurs (ardoise, cristaux, argent)…

Musée des Minéraux et de la Faune de l’Oisans

Avec la première collection française de minéraux alpins le musée témoigne de la richesse minéralogique du territoire. L’Oisans a fourni quelques exemplaires présents au musée. Les cristaux extraits des mines de la Gardette ont été utilisés pour la fabrication des lustres du château de Versailles notamment.
Le musée présente aussi un espace zoologique qui met en scène la faune des Alpes avec plus de 140 animaux représentés où chaque animal est replacé dans son environnement naturel reconstitué.

Anecdotes

Le Lac Saint Laurent

La plaine de Bourg d’Oisans est étrangement plate… résultat d’années d’accumulation d’alluvions suite à la formation de plusieurs lacs. Un verrou glaciaire doublé d’un autre verrou formé par deux éboulements au niveau de l’Infernet (sortie de Livet en venant de Grenoble) a permis la formation d’un grand lac : le Lac Saint-Laurent. En 1191, l’Infernet fut le théâtre d’un éboulement très important de rochers, de terres et de pierres, qui ferma le cours de la Romanche par une infranchissable barrière suite à un violent orage. Un lac bien plus important se forma, de plus de 18 kilomètres de long, noyant sous plus de 10 mètres d’eau, la plaine de l’Oisans. Saint Laurent au bord du Lac se retrouva sous les eaux, tous les habitants fuyant leur demeure vers les hauteurs. L’eau atteint la côte de 741m selon certains documents. 28 ans plus tard, sa vidange, par rupture soudaine du barrage, le 14 septembre 1219, provoqua une inondation catastrophique jusqu’à Grenoble (connue sous le nom de “déluge de Grenoble“) faisant près de 5 000 victimes.

Office de Tourisme de Bourg-d’Oisans

Pour plus d’informations, contactez Office de Tourisme de Bourg-d’Oisans

Périodes d’ouverture

De Septembre à Juin :
Du lundi au samedi : 9H00 - 12H00 et 14H00 - 18H00
Juillet et Août :
Tous les jours de la semaine : 9H00 - 19H00.
Fermetures exceptionnelles les 1er janvier, 1er mai, 8 mai, 1er novembre, 11 novembre et 25 décembre.