Cyclisme - | #Bourg d’Oisans

Dans sa boutique/musée/repère de passionnés, Laurent redonne un nouveau souffle à des machines extraordinaires.

« Je ne me vois pas comme un collectionneur, mais comme un restaurateur : je vais remonter chaque vélo à l’état d’origine. Si un vélo de 1950 avait un petit feu à l’arrière, je me dois de retrouver le même petit feu à l’arrière. »

Voir l’article