L'aiguille Dibona culmine à 3 131 m d'altitude dans le massif des Écrins. Sa forme caractéristique, sa facilité d'accès, la qualité exceptionnelle de son granite ont conduit les grimpeurs à y tracer de nombreux itinéraires parmi les plus beaux du massif.
Aiguille Dibona
Aiguille Dibona (1)
Aiguille Dibona (2)
Aiguille Dibona (3)
Aiguille Dibona (4)

Descriptif : Aiguille Dibona

L'aiguille Dibona est un haut lieu de l'escalade du massif des Écrins très fréquenté par les grimpeurs en été.
Historiquement appelée Pain de Sucre du Soreiller, elle doit son nom actuel à Angelo Dibona, son premier ascensionniste, le 27 juin 1913 avec Guido Mayer.

À son pied se trouve le refuge du Soreiller, accessible en 3 h à partir du hameau des Étages.

Les principales voies d'ascension sont :
La voie normale et historique : courte escalade de 100 m (PD)
Voies de la faces sud : la face la plus fréquentée :
- Voie des savoyards ;
- Voie Madier ;
- Visite obligatoire ;
- Voie Boell-Stoefer.
Les faces E et W sont par contre moins fréquentées.

Les premières :

1913 - Première ascension, peu difficile par l'arête nord, par Angelo Dibona et Guido Mayer, le 27 juin
1932 - Première voie difficile par Jacques Boell et Alain Le Ray.
1937 - Face sud directe par Andéol Madier de Champvermeil et Maurice Fourastier.
1939 - Faces est et ouest par Maurice Laloue et Andéol Madier de Champvermeil.
1948 - Arête sud-ouest par Robert Gabriel et Georges Livanos.
1967 - Voie des Savoyards, sur les faces sud et ouest, par Bernard Wyns et Pierre Chapoutot.
1968 - Voie des Militaires par Jean Claude Marnier et Jean-Pierre Peters.

Bons plans

Le vallon du Soreiller est également un bel itinéraire de randonnée avec la possibilité de faire une boucle en montant par la Montagne d'en Bas. Vue magnifique sur la face et les grimpeurs !

Tarifs

Accès libre.

Localisation

Aiguille Dibona
Saint-Christophe-en-Oisans - La Bérarde