Un village “nid d’aigle” !

Situé sur le flanc oriental du massif du Grand Renaud, le village surplombe la plaine de Bourg d’Oisans et offre un panorama exceptionnel sur les Grandes Rousses, la vallée de la Romanche et du Vénéon. En été la vie y est paisible et conviviale avec son petit resto, ses festivités et traditions. Relié à Villard-Reymond par une piste qui domine la vallée de la Romanche, la ballade permet de découvrir 2 villages pittoresques de l’Oisans.

Aujourd’hui
Tuesday21 November
-0 - 11 °C
Nuageux durant toute la journée.
Venir à Villard-Notre-Dame 
1520 m.
Village de montagne
26 Lits touristiques
15 minutes de Bourg d’Oisans
un Villarand
une Villarande
  1. Route en balcon pittoresque
  2. Eglise atypique
  3. Village préservé
  4. Piste carrossable jusqu’à Villard-Reymond

Espaces sauvages pour profiter de la pleine nature

Les alentours sauvages proposent toutes les activités de pleine nature : la randonnée, avec le chemin des cascades notamment, la boucle des Croix, rando familiale, le vallon du Rochail, rando soutenue qui offre un superbe belvédère sur les Ecrins… Quant aux cyclistes, la route d’accès à Villard Notre Dame est à gravir au moins une fois dans sa vie : suspendue au-dessus du vide, avec ses tunnels obscurs, elle laisse des souvenirs inoubliables. En hiver, la cascade de glace se pratique dans le cirque du Rochail et les randonnées à ski sont également possibles au départ du village.

Histoire et Patrimoine

L’histoire du village est étroitement liée à l’agriculture de montagne. En montagne, l’homme a choisi l’emplacement de son habitat en fonction du potentiel des terrains alentours à être cultiver et des qualités du site à être habité. Exposition au soleil, sécurité hiver comme été à l’abri des éboulements ou des avalanches, accessibilité des alpages en altitude pour l’estive et les troupeaux… Villard-Notre-Dame présentait toutes ces qualités et malgré un accès délicat à ce promontoire, le village a compté jusqu’à 316 habitants en 1806 ! Contre 29 de nos jours. Le mode de vie de l’époque permettait de vivre en quasi autonomie et explique ces chiffres. L’église est un témoin de la longue vie du village. Surplombant la place et visible depuis une partie importante de l’Oisans l’église présente une architecture sobre et élégante. Elle a été l’objet d’importants travaux de rénovation. Le portail de l’édifice protégé par un large auvent, constitue la partie la plus ancienne qui date de la fin du XVe, début du XVIe. C’est d’ailleurs, l’unique partie médiévale identifiable dans l’église. Autre particularité sur la commune : La mine de la Gardette, important patrimoine minéralogique. Situé vers 1290 m d’altitude, le site fut découvert par des cristalliers au tout début du XVIIIe siècle. Les quartz issus pour le commerce des cristaux ont une limpidité reconnue au niveau international (à voir au Musée de Bourg d’Oisans).

Anecdotes

Accès par une route pittoresque

La route qui mène à Villard Notre Dame est à elle seule un but de visite et un exploit ! Étroite et spectaculaire, la départementale 219, est l’une des plus pittoresque de l’Oisans. Taillée dans une paroi rocheuse verticale, sa construction a démarré en 1937 et a duré 2 ans, sous l’impulsion de Joseph PAGANON, député de l’Isère, sénateur et ministre. Elle est très prisée des cyclistes en été avec une pente à 10% sur les 8,9 km de montée !
Après un passage en forêt, elle permet d’admirer en fin de parcours les sites de haute montagne qui entourent le village. Dans un des derniers virages, le plus beau coup d’œil est celui qui permet de découvrir l’enfilade de la basse vallée du Vénéon et le sauvage vallon du torrent qui descend du glacier du Rochail avec ses superbes cascades.

La singulière histoire de la chaire à prêcher de l’église

Au XIXème siècle, Jean-Pierre Napoléon Richard, né à Villard-Notre-Dame, quitte le village en qualité de colporteur en drap pour se diriger vers la Haute Loire où, approchant la trentaine, il s’établit et fonde un foyer, précisément à Tence, à 850m d’altitude. C’est là qu’en 1882, il devient le recteur de la confrérie laïque des Pénitents du Saint Sacrement à laquelle il appartenait. Et c’est en cette même année, à l’âge de 69 ans, qu’il sculpte une première chaire à prêcher dans la chapelle des Pénitents de Tence qui accueille aujourd’hui un musée d’art religieux. Ayant vendu ses propriétés à Villard-Notre-Dame, il y revient néanmoins pour y sculpter, en 1886, dans l’église de son pays natal, une deuxième chaire à prêcher particulièrement originale, sur le même modèle que celle qu’il avait imaginée à Tence.

Office de Tourisme de Bourg-d’Oisans

Pour plus d’informations, contactez Office de Tourisme de Bourg-d’Oisans

Périodes d’ouverture

De Septembre à Juin :
Du lundi au samedi : 9H00 - 12H00 et 14H00 - 18H00
Juillet et Août :
Tous les jours de la semaine : 9H00 - 19H00.
Fermetures exceptionnelles les 1er janvier, 1er mai, 8 mai, 1er novembre, 11 novembre et 25 décembre.