Constitué de deux hameaux adossés contre une arête schisteuse, Clavans offre de jolies fontaines, des placettes fleuries, et une église de caractère. Le torrent impétueux du Ferrand, qui donne son nom à la vallée, dévale en cascades depuis le lac glaciaire des Quirlies (2600m) pour se jeter dans les eaux turquoises du Lac du Chambon. Alpages fleuris, bergeries typiques, gestes ancestraux, routes audacieuses, Clavans-en-Haut-Oisans reste un terroir d’hier et d’aujourd’hui.

Ajourd’hui
Thursday21 September
2 - 18 °C
Mostly cloudy throughout the day.
Venir à Clavans 
1400 m.
Village de montagne
69 Lits touristiques
30 minutes de Bourg d’Oisans
un Clavanchon
une Clavanchonne
  1. Environnement sauvage
  2. Route pastorale vers l’Alpe d’Huez en été (35 min en voiture)
  3. Au pied du col de Sarenne
  4. Calme et ressourcement

Constitué de deux hameaux adossés contre une arête schisteuse, Clavans offre de jolies fontaines, des placettes fleuries, et une église de caractère. Le torrent impétueux du Ferrand, qui donne son nom à la vallée, dévale en cascades depuis le lac glaciaire des Quirlies (2600m) pour se jeter dans les eaux turquoises du Lac du Chambon. Alpages fleuris, bergeries typiques, gestes ancestraux, routes audacieuses, Clavans-en-Haut-Oisans reste un terroir d’hier et d’aujourd’hui.

Histoire et Patrimoine

Clavans viendrait de Cla « clef » et arvan « hauteur » et donc signifierait Pays d’en Haut. C’était un village de douaniers sur l’ancienne frontière avec la Savoie et ses passages de haute altitude, que les colporteurs franchissaient jadis pour vendre de la mercerie, des colifichets, des plantes alpines à travers la France et même jusqu’en Russie. En retour, ils ramenaient au village d’autres produits et des nouvelles du monde. De belles maisons témoignent encore de leur prospérité, certaines ont d’ailleurs abrité des huguenots lors de la Révocation de l’édit de Nantes, qui a vu des centaines de réfugiés protestants fuir vers la Savoie. Les habitants de Clavans-en-Haut-Oisans ont su maintenir les traditions de cette époque, que ce soit dans le domaine de l’artisanat : vannerie, fabrication des farouilles (serrures), production de miel ; ou celui de l’art culinaire, à base de produits simples mais consistants.

Anecdotes

Il y a bien longtemps circulait dans Clavans l’histoire du foultoum’, une lueur fantomatique qui avait réuni à la tombée de la nuit toute la population sur la place du village. Un brin de superstition rendait encore le Clavanchon méfiant et le phénomène intriguait grandement. Chacun y allait de son hypothèse sur cet éclat lumineux et dansant entre les arbres du ruisseau d’en haut. Et même Monsieur le Maire peinait à maintenir un minimum de sang-froid dans sa population, tant cette légende était ancrée à Clavans depuis très longtemps.
Mais nombre de mystères finissent par s’expliquer, et c’est un adolescent nommé Petit Pierre qui, ayant eu l’idée de se jucher sur les épaules d’un Clavanchon de grande taille, s’aperçut que la légende communale n’était au final que le reflet de l’ampoule d’un lampadaire, qui diffusait ses rayons fantômes sous les caresses du vent.

Office de tourisme du Ferrand

Pour plus d’informations, contactez Office de tourisme du Ferrand

Périodes d’ouverture

Du 01/07 au 31/08, tous les jours.
De 9 h à 13 h et de 14 h à 18 h.

Du 01/09 au 30/06, tous les jours.
Accueil téléphonique seulement.