Camp de base permettant d’accéder facilement à tout l’Oisans.

Situé dans la vallée, à 713 m d’altitude, Allemont permet de circuler facilement en Oisans. C’est le départ des cyclistes sur les routes des cols du Glandon et de la Croix de Fer, mais aussi d’un vaste réseau de sentiers balisés dans le massif des Grandes Rousses et de Belledonne. En hiver comme en été, des navettes gratuites permettent de rejoindre les domaines VTT ou Ski d’Alpe d’Huez Grand Domaine, via Vaujany, Oz en Oisans ou Villard-Reculas.

Ajourd’hui
Friday22 September
10 - 26 °C
Sec et nuageux durant toute la journée.
Venir à Allemont 
713 m.
Village de vallée
1023 Lits touristiques
15 minutes de Bourg d’Oisans
Lignes de bus
un Allemondin
une Allemondine
  1. Base nautique du lac du Verney
  2. Carrefour entre stations-villages et Bourg d’Oisans (navettes)
  3. Relief plat et valonnée
  4. Aiguille d’escalade

Des loisirs accessibles au pied des montagnes

Atout majeur d’Allemont : la seule base nautique en Oisans, sur le barrage du Verney ! On y pratique pédalo, canoë, planche à voile, optimist et paddle board… Ou simplement on y pique-nique en famille pour profiter des jeux pour enfants. L’ambiance chaleureuse du Parc des Tilleuls, avec ses arbres bicentenaires, abrite la plupart des manifestations estivales. Juste à côté se trouve un skatepark très accessible, les tennis, la piscine, l’aiguille d’escalade et les arrêts navettes pour monter en altitude et s’attaquer aux chemins de descente VTT. La randonnée au départ d’Allemont ça peut être autant à plat en mode poussette, que pour les grands marcheurs !

Histoire et Patrimoine

L’histoire du village d’Allemont est marquée par l’industrie minière et par l’agriculture de montagne. Le vieux Allemont, autour de l’église, présente toujours le caractère traditionnel des villages de l’Oisans.
Du minerai d’argent est découvert en Oisans en 1767. Allemont a connu une activité minière sous Louis XIII et Louix XIV, elle hébergeait les fonderies royales (derrière l’office de tourisme) dans lesquelles était fondu le minerai provenant des mines de la commune, principalement de l’argent, du plomb et du cuivre.
Une partie des bâtiments de l’ancienne fonderie royale abrita longtemps l’hôtel « les Tilleuls » (aujourd’hui disparu). Cet hôtel, au superbe escalier en noyer, fut racheté dans les années 1920 par un ancien maire de la commune. Napoléon III y séjourna, dit-on.
Essentiellement agriculteurs et éleveurs, la vie des allemondins changea à la fin des années 1970 avec le projet du barrage de Grand-Maison. Véritable manne économique pour la région, le chantier qui dura 10 ans a fait venir des milliers de travailleurs et a aidé au développement touristique de la vallée.

Musée du Rivier

Dans l’ancien presbytère du Rivier d’Allemont, la maison du bouquetin est consacrée à la réintroduction du bouquetin dans le massif de Belledonne. Il abrite également l’espace York Mallory qui retrace la disparition mystérieuse le 14 novembre 1944 de l’avion sur les hauteurs du Rivier du Grand Maréchal de l’Air britannique Sir Trafford Leigh-Mallory, qui avait commandé l’aviation alliée lors du débarquement de Normandie. Il avait un frère non moins célèbre : le fameux George Herbert Leigh Mallory qui aurait été le 1er anglais a vaincre l’Everest (record controversé car aucune preuve à ce jour qu’il ait réellement atteint le sommet…)

Anecdotes

La légende de Marie Payen

Eté 1767 – Marie Payen, jeune bergère du hameau des Clôts, garde ses chèvres dans la montagne des Challanches à près de 2000 m d’altitude. Elle ramasse une pierre et va pour la jeter à une de ses bêtes qui s’éloigne du troupeau. Cette pierre lui semble bien lourde. Elle s’en étonne et décide de la rapporter au village. A Allemont, le forgeron constate qu’elle est composée d’argent natif. Très vite la nouvelle se répand et la folie s’empare de la région. De cette époque datent la Fonderie Royale qui abrite aujourd’hui l’Office de Tourisme au lieu-dit « La Fonderie » et le Parc des Tilleuls, aux arbres plus que bicentenaires.

La légende de la Chôssyvieille…

Il s’agirait d’une sorcière qui habite dans le ruisseau d’Articol, entre le pont et la cascade. Elle veille sur les enfants du hameau, les animaux, la montagne et la foret. C’est une femme facétieuse qui joue des tours au berger en s’amusant avec les vieux béliers et boucs et ce dernier se demande pourquoi son troupeau est si agité. Elle veille aussi sur l’esprit des vieux chasseurs qui hantent le Gay. L’hiver elle chevauche son balai jusqu’au pied du Pic de Belledonne et redescend à skis jusqu’à Articol. Les enfants viennent sur le pont et appellent « hou hou où es tu la Chôssyvieille ? » Quelquefois ils entendent du bruit mais ce sont surtout les grands-mères qui la voient !

Office de tourisme d’Allemont

Pour plus d’informations, contactez Office de tourisme d’Allemont

400, route des Fonderies royales
38114 Allemont

Périodes d’ouverture

Du 01/01 au 30/06 et du 01/09 au 31/12 de 9h15 à 12h et de 14:00 à 16:45.
Fermé le dimanche.
Fermetures exceptionnelles les 1er janvier, 1er mai, 8 mai, 1er novembre, 11 novembre et 25 décembre.

L'été TLJ (samedis, dimanches et jours fériés) du 01/07 au 31/08 de 9h15 à 12h et de 14h à 17h45.