Artiste en résidence au refuge de Temple Écrins

Luce Moreau est une artiste plasticienne, photographe et vidéaste qui prendra de la hauteur pour s’imprégner des montanges du Vénéon.
Organisé par l'association L'envers des pentes, les refuges du Vénéon reçoivent en résidence des artistes variés.

À propos : Artiste en résidence au refuge de Temple Écrins

Biographie de l'artiste :
« Artiste plasticienne, photographe et vidéaste, commissaire.
Luce Moreau habite à Marseille ; avec l’artiste Paul Destieu, elle est co-fondatrice du collectif/association OTTO-Prod, et co-directrice artistique de M2F Créations - Lab GAMERZ. Luce Moreau met en place depuis 2006 des projets curatoriaux et résidences d’artistes, tout en développant ses recherches artistiques personnelles dont les travaux font régulièrement l’objet d’invitations. Différents temps de résidence artistiques en situations exceptionnelles permettent à l’artiste d’approfondir de façon quotidienne ses questionnements plastiques tant par empirisme que par la réflexion et l’observation contemplative. »

Démarche artistique :
« Mes recherches artistiques s’orientent depuis quelques années vers les relations inter-espèces, l’anthropocentrisme et ses conséquences sur l’équilibre des différents cosmos terriens ; ce corpus d’oeuvres (sculptures, installations, photographies, performances) les réunit sous le titre de « nature ordonnée ».
Par opposition à l’incontestable ‘ordre naturel‘ des choses, « nature ordonnée » interroge la relation entre la société humaine et les autres organisations animales ; l’ascendance de l’une sur les autres, mais aussi l’interpénétration de leurs systèmes et comportements. Notre dessein commun est la survie, l’adaptation à un monde de plus en plus hostile à la vie plurielle, et par cela notre coévolution : l’injonction à définir son essence-même par la décision que tout vivant prend à tout instant de son être : que choisir de conserver et de transmettre ? »

Note d'intention pour la résidence :
« Ces quelques sept jours durant lesquels je suis invitée à résider dans le refuge de Temple-Écrins me semblent être d’une temporalité parfaite, excepté toutefois qu’ils débutent par une date et qu’ils se terminent par une autre, quand on souhaiterait ne pas le savoir, ne pas compter les heures et vivre le temps comme une expérience sensorielle. C’est cette hâte d’être enfin libre que l’on s’imagine en premier : libre, loin et en hauteur. L’idée de la montagne, celle que l’on s’en fait, vient en second ; son immensité et sa géologie primitive qui vont, c’est certain, nous enivrer. Mais je ne fais pas l’erreur de projeter le silence et la solitude, car la vie partout pousse, vole, gratte, crie… C’est d’ailleurs ainsi que j’aime à voir le refuge : un abri, une grotte, un terrier, une alvéole de cire ou de bois mâché au détour de la falaise, dans laquelle quelques humains habitent et que d’autres formes de vie curieuses peuvent étudier de loin - tout comme l’on observe avec fascination le nid d’un faucon crécerelle. Ainsi, dans le privilège d’une proportion des présences mise à niveau, je peux être au monde, vivre l’air et le milieu, au même titre que le trèfle ou le chamois ; et dans une action méditative proche de l’herborisation, je collecterai les rencontres et mémoriserai les conversations.»

Date

Du 22/08 au 29/08/2021, tous les jours.

Ce prestataire vous propose aussi

Refuge de Temple Ecrins

Temple Ecrins et son panorama

Complément de localisation

le refuge de Temple Écrins se situe à 2h30 de marche depuis le hameau de la Bérarde.